Espèces envahissantes en Saskatchewan

La Saskatchewan abrite plus de 100 000 lacs et rivières, faisant de la province des Prairies un point chaud pour les pêcheurs à la ligne, les plaisanciers et les propriétaires de chalets de près et de loin. Il existe des plans d’eau uniques et diversifiés dans toute la Saskatchewan, du lac salé Little Manitou où tu peux y flotter comme la mer Morte, au vaste lac Athabasca dans le nord où tu peux pêcher des espèces d’eaux profondes et froides comme la truite de lac.

Tout comme de nombreuses autres provinces et territoires du Canada, la Saskatchewan est en train de prévenir les dommages causés à ces écosystèmes fragiles par les espèces envahissantes. Ces espèces, qui peuvent être des plantes, des animaux ou des poissons, sont des espèces qui proviennent d’un autre écosystème et s’établissent rapidement – en supplantant potentiellement les espèces indigènes et en provoquant des dommages écologiques ou économiques.

La meilleure façon de lutter contre les espèces envahissantes est de les empêcher de s’établir avant qu’elles ne deviennent un problème. Cela se fait par la sensibilisation, en s’assurant que les pêcheurs et les plaisanciers connaissent les risques de propagation des espèces envahissantes et les stratégies pour empêcher la propagation. Une fois les espèces envahissantes établies, il est extrêmement difficile, voire impossible, de s’en débarrasser.

Prévenir la propagation de la moule zébrée en Saskatchewan

L’une des espèces envahissantes les plus connues et les mieux documentées dans les écosystèmes aquatiques sont les moules zébrées et quagga étroitement apparentées. Dans les Grands Lacs – bassin du Saint-Laurent, ces petits mollusques ont déjà modifié la dynamique des réseaux hydrographiques et causé le déclin de nombreuses moules indigènes.

Heureusement, ces espèces ne sont actuellement pas présentes en Saskatchewan, et les gens travaillent pour s’assurer que cela reste ainsi. Le ministère de l’Environnement de la Saskatchewan a lancé un programme de prévention des espèces aquatiques envahissantes, ciblant les plaisanciers pour nettoyer, vidanger et sécher leur embarcation après une journée sur l’eau. Le lavage à l’eau chaude, la vidange de toutes les eaux de cale ou de ballast et une période de séchage complète tueront toutes les larves de moules potentiellement attachées à ton embarcation et empêcheront la contamination croisée qui propage les espèces envahissantes.

Sais-tu quoi d’autre peut propager des espèces envahissantes par inadvertance ? Équipement de test de l’eau!

Assure-toi de nettoyer, drainer, laver et sécher tout équipement d’analyse de l’eau lorsque tu te déplaces entre les plans d’eau pour arrêter la propagation des espèces envahissantes.

Un gros plan d'une moule zébrée envahissante. Bien qu'elles ne se trouvent pas actuellement en Saskatchewan, il s'agit d'un centre d'intérêt important pour la prévention et l'éducation concernant les espèces aquatiques envahissantes.
Un exemple de moule zébrée, non présente actuellement en Saskatchewan mais cible des efforts de prévention. Crédit photo: Dave Brenner, Michigan Sea Grant

La salicaire pourpre

Bien que la Saskatchewan soit exempte de moules zébrées, d’autres espèces envahissantes sont actuellement présentes, établies et affectent les écosystèmes. L’une d’elles est la salicaire pourpre, une mauvaise herbe vivace qui se répand rapidement dans les lacs, les rivières, les terres humides et les fossés en bordure de route en Amérique du Nord.

Originaire d’Europe et introduite comme plante ornementale pour l’apiculture, elle s’établit et se propage rapidement le long des rivages, évinçant les plantes indigènes et réduisant l’habitat de la faune indigène, notamment les tortues, les oiseaux et les grenouilles.

Si tu passes du temps le long des rives de la Saskatchewan ou si tu fais des analyses d’eau, apprend à identifier cette plante pour éviter de répandre des graines sur tes outils ou ton embarcation. S’il y a une parcelle gérable près de chez toi, un groupe de volontaires peut potentiellement éradiquer une petite zone avec un après-midi d’arrachage des mauvaises herbes !

Pour une gestion plus sérieuse, contacte ton bureau local du Ministère de l’Environnement.

Un champ de salicaire pourpre envahissante, fleurie de fleurs violettes. Il s'agit d'une espèce aquatique envahissante courante en Saskatchewan.
Un champ de salicaire pourpre envahissante Crédit photo: Liz West, Flickr

Passer à l’action!

  • Les stratégies de prévention des espèces envahissantes reposent souvent sur des scientifiques citoyens et des bénévoles pour effectuer une surveillance précoce des interventions et des enquêtes sur les lacs afin d’examiner la présence d’espèces envahissantes.
  • Commencer avec les tests d’eau de Water Rangers est également un excellent moyen de comprendre ton bassin versant, de rechercher des signaux d’alerte précoce dans les données sur la qualité de l’eau et de suivre les espèces envahissantes sur tes sites d’analyse.
  • Contacte-nous pour plus d’informations ou pour mettre en place ton groupe de bassin versant avec les outils et l’équipement dont tu as besoin pour des tests complets de la qualité de l’eau.