Recherche comportementale

Ce que disent les résultats …

Jusqu’à présent, on a constaté que lorsque les gens apprennent à tester l’eau, ils sont incités à agir pour protéger les cours d’eau!

En 2020, on a mené des recherches formelles avec l’Université McGill sur le bonheur, la connectivité avec la nature et la gestion de l’eau.

De manière informelle, on fait des recherches depuis quelques années! Quand on termine des programmes, comme celui-ci financé par le WWF-Canada et Loblaw, on demande généralement à nos participants de remplir des questionnaires soigneusement conçus.

Qu’a-t-on appris de notre recherche formelle?

  • Lorsque les gens commencent à tester l’eau, ils commencent à passer plus de temps à l’extérieur.
  • Les tests d’eau rendent les gens plus susceptibles de remarquer des changements (saisonniers et dus à des problèmes) dans les écosystèmes où ils testent.
  • Après avoir testé chaque semaine pendant seulement 4 semaines avec notre petit kit, les gens se sont sentis plus connectés à la nature qu’avant de commencer à tester.
  • Les personnes qui ont fait des tests hebdomadaires pendant 4 semaines ont montré des changements dans leurs valeurs personnelles! Ils ont montré une augmentation de ce qu’on appelle les valeurs auto-transcendantes, c’est-à-dire à quel point ils se soucient du bien-être des autres (cela inclut les humains, les animaux et les plantes).
  • L’analyse de l’eau n’est qu’une des nombreuses actions auxquelles les gens participent pour aider à protéger nos eaux.

Comment cela nous aide-t-il à protéger les plans d’eau?

Cela informe notre «théorie du changement», qui dit que lorsque les gens apprennent à tester l’eau, ils sont incités à agir pour protéger les cours d’eau. Cela signifie que l’analyse de l’eau crée un effet boule de neige pour inciter les gens à vouloir protéger les plans d’eau. Tester l’eau les fait passer du temps à l’extérieur, ce qui les rend plus connectés à la nature et ils se soucient davantage des écosystèmes qu’ils testent (en changeant leurs valeurs!). Comme ils passent plus de temps à l’extérieur et se sentent plus connectés à ces endroits et ils sont donc plus susceptibles de prendre d’autres mesures pour aider à protéger les plans d’eau. Cela pourrait être aussi simple que de ramasser les ordures autour des endroits où ils vont tester, ou un travail plus complexe comme écrire au gouvernement local pour aider à protéger les plans d’eau.

Le test des plans d’eau et le téléchargement de tes données sur notre plateforme contribuent également à protéger les plans d’eau qui te tiennent à cœur. On partage tes données avec DataStream où elles sont accessibles aux scientifiques et aux décideurs! As a water tester, you’re part of a larger movement, where everyone’s combined small actions can lead to big positive changes. Si tu as des questions sur notre recherche comportementale, tu peux contacter Laura.

Consulte nos rapports d’impact ci-dessous qui expliquent plus en détail les résultats de certains de nos programmes! Ils sont disponibles en anglais seulement.

Rapports de financement et d’impact

LUSH Testkits pour communautés (2020)

OTF Rapport (2020)

WWF-Canada et Loblaw (2019)

Fonds des gardiens des Grands Lacs (2018)

LUSH Rangers (2018)

Appli et development (LUSH 2017)

Explorateur d’océans faiseurs de vagues (2016)